Voyage Vietnam

  •  Adv photo

Des aventures hors du commun à vivre durant une expédition en terre namibienne

L’Afrique est connue de nombreux touristes pour ses parcs naturels abritant des spécimens fauniques typiques du continent. Un périple dans cette région du globe constitue une occasion exceptionnelle pour les routards de rencontrer les animaux à leur état sauvage. Parmi les pays où l’on peut entreprendre un safari, il y a, par exemple, la Namibie. Cette nation du sud-ouest africain possède plusieurs sites protégés à découvrir, mais pour une première expédition sur le territoire, les voyageurs pourront commencer par explorer la région de Kunene. En effet, c’est dans cette partie de la Namibie qu’est localisé le parc national d’Etosha. Sur place, les simples bourlingueurs comme les amoureux de safari croiseront à coup sûr les espèces phares des documentaires animaliers. Ces stars de la savane ne sont autres que les girafes, les gnous bleus, les zèbres de montagne, les mangoustes jaunes, les impalas à tête noire, les renards à oreille de chauve-souris, les chacals à chabraque, etc. Bien entendu, les félins tels que les lions, les guépards ainsi que les léopards seront également au rendez-vous.

Une splendide vue sur le Namib depuis une montgolfière

En quittant le parc national d’Etosha, les vacanciers ont la possibilité de continuer leur voyage sur mesure en Namibie par un vol en montgolfière au-dessus du désert du Namib. Cette activité est une des plus appréciées par les bourlingueurs, car elle permet d’avoir un panorama unique sur les dunes de sable de couleur orangée. Ces dernières, qui, rappelons-le, s’étendent sur une surface d’environ 80 900 km² et dont les plus hautes d’entre elles peuvent atteindre une hauteur de près de 300 m. À titre d’information, de plus en plus d’agences de tourisme proposent ce genre d’attraction pour faire vivre aux routards des moments inoubliables. Depuis leur dirigeable, les aventuriers pourront peut-être apercevoir des animaux que l’on rencontre habituellement sur les plaines africaines comme l’oryx gazelle, la hyène brune ou encore la hyène tachetée. En outre, plusieurs types de locomotion sont proposés par d’autres opérateurs pour l’exploration du plus vieux désert de la planète (environ 80 millions d’années). On peut notamment citer le 4x4, le quad et même le cheval.

Visiter un village Himba, un incontournable en Namibie

Pour terminer leur périple en territoire namibien, les globe-trotters peuvent, par exemple, aller à la rencontre des Himbas. Ces peuples bantous trouvent refuge, au nord du Namib, notamment dans le Kaokoland. Au sein de la communauté, ce sont les femmes qui détiennent les droits de propriété et d’héritage. Bien qu’elles aient une autorité sur tous les biens et les richesses, elles ne peuvent pas léguer les troupeaux, car cet acte est uniquement réservé aux hommes. En outre, la tenue vestimentaire est sans doute une des particularités des Himbas. En effet, contrairement aux autres groupes ethniques africains comme les Maasaïs ou les Samburu, ces derniers sont à moitié nus. Ils ne cachent que leurs parties intimes avec des pagnes en cuir. Pour se protéger des rayons solaires, hommes et femmes s’enduisent d’un mélange de graisse de vache et de terre rouge ou noire.